/

lyrics

Allongé sur la banquise
L'explorateur expire
Il fait jour, pourtant si froid
Je suis seul et j'ai peur

J'ai pourchassé
L'apex magnétique
Aucun homme jamais
N'a marché dans mes pas
Affronté le monstre
Blanc et stérile
Et foulé sa peau
Gelée.

Que reste-t-il,
Hélas ! de cet élan ?
La gueule béante édentée
de l'Arctique lunaire
Et moi.

Lorsque le dégel viendra
Que verra-t-on sous mes doigts pourpres ?
Je baisse le regard, et mes paupières,
Membranes de glace,
S'émiettent et tombent
Sur mon visage couvert de givre.

Les lignes de champ
Coulent par mon corps,
Et mes yeux, pour toujours
Rivés là-haut,
Contemplent l'intemporel.

Allongé sur la banquise
Je regarde le ciel dériver
Et les montagnes grandir

Sous mes yeux
Se déroule
Un hiver
Eternel
Enterrant
Sous la neige
Mon cadavre.

credits

from Trou Noir Metal (Verschlimmbessern), released May 20, 2015

tags

license

all rights reserved

about

Edremerion Lille, France

contact / help

Contact Edremerion

Streaming and
Download help